vendredi 11 août 2017

Refroidissement du miroir principal et température

Une des choses qui prennent du temps quand on commence une session c'est de mettre à température le miroir principal. C'est un gros morceau de verre et il a beaucoup d'inertie. Voila mon petit bricolage pour aider.

La première étape est d'installer un ventilateur. Dans mon cas, comme j'ai un Raspberry Pi sous le tube, j'ai pris un ventilateur de PC USB. Le ventilateur est maintenu par des élastiques pour éviter les vibrations dans le tube. J'ai vu des télescopes avec des ventilateurs vissés à l’arrière du tube (j'en ai un sur un 200/1000 acheté d'occasion), mais a moins que le ventilateur ne vibre pas du tout, ses vibrations seront transmises au tube et perturberont peut-être la prise d'images (hypothèse non vérifiée). Avec les élastiques, on sent les vibrations près du ventilateur, et à mesure qu'on s'en éloigne elles diminuent. Une fois qu'on arrive aux attaches sur le tube, on ne sent quasiment plus rien.


Le Pi peut en contrôler la mise en marche et l'arrêt selon mes critères. En première phase, l'allumage est manuel à travers la page de contrôle de l'observatoire.


Une fois allumé, le ventilateur souffle l'air ambiant sur le miroir. L'air refroidit le dos du miroir et fait aussi le tour vers l’intérieur du tube: on peut sentir un léger déplacement d'air à l'avant du tube. La logique est que s'il y a un déplacement d'air ambiant continu sur le miroir, il se refroidira plus vite que si l'air stagne autour de lui. Je n'ai pas f'ait d’expérience scientifique pour en être sur.

J’espère aussi que le léger mouvement d'air aidera à éliminer au moins un peu de la rosée qui entre dans le tube l'hiver.

Je n'ai pas occulté autour du ventilateur. Ca le rendrait plus efficace, mais comme il y a déjà un déplacement d'air à l'avant du tube 1m plus loin, je ne veux pas plus d'air et avoir des problèmes possibles avec les déplacements de gosses masses d'air dans le tube.

Ensuite, par curiosité, j'ai voulu connaitre la température du miroir par rapport à la température ambiante. Comme j'ai un autre pi à l'avant du tube qui contrôle le focusseur maison, je lui ai ajouté un thermomètre infrarouge qui pointe sur l’arrière du miroir.



Un peu de python pour rendre les données accessibles à distance:

import os
import glob
import time
import random
import smbus
import RPi.GPIO as GPIO
import Adafruit_GPIO.I2C as I2C
from ctypes import c_short

IRDEVICE = 0x5a 
bus = smbus.SMBus(1) 
to = -300

def read_irtemp():
  i2c = I2C.Device(IRDEVICE,busnum=1)
  #ta = i2c.readS16(0x06)
  #ta = ta * .02 - 273.15
  #print "ta="+str(ta)
  to = i2c.readS16(0x07)
  to = to * .02 - 273.15
  return to

try:
        tcloud = read_irtemp()
except:
        print "Error reading irtemp"

print "tmirror="+str(tcloud)

if tcloud!=-300:
        f = open('/var/www/html/mirror.html', 'w')
        f.write(str(tcloud))
        f.close()

Et elle peut être ajoutée à la page de contrôle de l'observatoire:


Etape suivante: contrôler l'allumage et l’arrêt du ventilateur suivant l’écart entre la température du miroir et la température ambiante. C'est tout bête, pas besoin d'en parler.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire