samedi 24 décembre 2016

Collimateur de collimateur de télescope

Ayant un télescope, je me suis dit qu'il serait bon de le collimater (ça ne serait pas plus facile s'ils étaient collimatés d'usine?). En cherchant sur les forums, j'ai trouvé plusieurs méthodes (laser, Cheschire, masques, etc.), et beaucoup de mises en garde contre l'utilisation des lasers. Mais en même temps, elle parait la plus simple. J'ai donc opté pour essayer.

J'ai décidé de prendre un laser bon marché sur Amazon (principalement parce que livraison gratuite le lendemain par Prime). Dans mes recherches, j'ai vu certains commentaires qui disaient de ne pas en acheter des bon marché qui ne sont pas collimatés, et en même temps des commentaires disant que même les chers ne le sont pas toujours. Quant à devoir collimater, autant ne pas dépenser des fortunes.

En testant le laser une fois arrivé, je me suis rendu compte qu'effectivement il n'était pas collimaté: il suffisait de le faire rouler sur une surface plane pour voir le point rouge monter et descendre. il va donc falloir collimater le collimateur d'abord.

Première chose, il y a des vis de collimation bouchées par du mastique vers la base du laser. Un petit clou et quelques minutes suffisent à enlever ce mastique (et bye bye la garantie).

Collimateur laser bon marché

Il y en a 3: 2 ajustent sur 2 plans, la troisième (celle sous l'étiquette de danger laser) je ne sais pas. Elle n'a pas eu l'air de faire grand chose. Bref, 2 vis à ajuster et puis c'est tout. Par contre, il va falloir un système pour être sur que le laser est bien centré.

En cherchant sur internet, j'ai vu quelqu'un mentionner qu'on pouvait fabriquer un collimateur de collimateur avec quelques bouts de tuyaux en plastique. Une solution intéressante et pas chère, ça me va. Je vais donc à l'atelier voir ce que j'ai mais il va falloir faire un tour au magasin.

Des tuyaux

Quelques coudes, un peu de tuyau, un peu de colle. Même pas 10€. Le principe du collimateur de collimateur est de permettre de faire une rotation précise du laser pour pouvoir évaluer son décentrage et l'ajuster. C'est vraiment tout bête.

Le collimateur de collimateur de telescope

L'utilisation est simple: on met le laser dans le V en creux et on le tourne doucement avec les doigts (en allant contre les doigts, mon expérience est que c'est plus stable). J'ai pris des tuyaux assez gros et lourds pour augmenter la stabilité du système.

A noter: le laser est symétrique, c'est-a-dire que le diamètre à chaque bout est identique (il est plus large au milieu). En plaçant le laser dans le V on se trouve donc à régler le laser par rapport au coulant puisqu'il est du même diamètre que l'autre bout du corps: les deux appuis du V sont identiques. Ne pas mettre la partie centrale plus large en contact avec le V de réglage. Si le corps n'est pas symétrique aux deux bouts, on se retrouve à régler avec un angle et ça ne servirait à rien.

Le dispositif semble de travers mais c'est une illusion d'optique

On choisit une des vis d'ajustement et on fait un tour. On repère sur un mur clair à quelques mètres (6 dans mon cas) le trajet du point rouge. Après le tour on ajuste la vis pour faire se déplacer le point vers le centre du cercle dans le plan que contrôle la vis. Et puis on recommence jusqu'à ce que le point semble se déplacer presque sur une ligne. On passe à l'autre vis et on fait la même chose. Bis repetita placent. Finalement, le point reste fixe sur le mur quand on tourne le laser, et il est maintenant aligné correctement. Houra!

Cout total:
- Laser de collimation: 20€.
- Tuyaux: 6€.
- Colle: 4€.
- Temps de fabrication: 10 minutes.
- Temps de collimation: 5 minutes.

Etape suivante: collimater le télescope.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire